Afficher les lettres de l'Enclyclopédie Cacher les lettres de l'Enclyclopédie

Encyclopédie

Rosten Bolt

Rosten est un humain originaire de Gartonku, une ancienne colonie Terrienne qui fut annexée par les Xvarxiath environ 150 ans plus tôt. Sur Gartonku, on n’aime pas trop l’occupant, et on le lui fait sentir dès qu’une occasion se présente. Une rébellion silencieuse mais fortement présente dans les mentalités autochtones.

Recruté de force dans l’armée Xvarxiath, Rosten appris le maniement des armes, le pilotage des vaisseaux, et à bien fermer sa gueule. Mais Rosten est jemenfoutiste, négligé, impulsif, sanguin et insubordonné. Des qualités indispensable pour qui cherche à passer un séjour prolongé au trou.

C’est en plein champ de bataille, lors d’une énième tentative de désertion, qu’il fit la connaissance d’un autre déserteur. Un soldat Gronff de la CSF du nom de Kannitsh.

Depuis, Rosten et Kannitsh parcourent la galaxie dans la clandestinité et vivent de petites affaires plus ou moins légales.

Achatts

Les Achatts sont originaires de la planète Ronronnia, mais une fois technologiquement matures  pour la conquête spatiale, ils ont très vite démontré un talent certain pour envahir et s’approprier les coins les plus chauds et confortables de la galaxie. Fiers et condescendants, ils considèrent leur espèce comme supérieure à toutes les autres et ne s’abaissent jamais à parler une autre langue que la leur, quitte à faire appel aux services d’un interprète.

Les Achatts n’aiment que peu de chose et à peu près personne, mais ils détestent par dessus tout les Gronffs et le bruit de l’aspirateur.

Annexes de l’univers

Bienvenue dans l’encyclopédie de CapitaineGloomy.com !

Ici, vous pourrez trouver des informations complémentaires sur l’univers dans lequel se déroule nos histoires, les personnages, les lieux, les objets…

Au cours de l’écriture des épisodes, il nous est souvent nécessaire de penser le background des éléments qui interviennent dans l’histoire. Ce background, s’il aide à donner vie à l’univers et à ses personnages, n’est souvent pas ou que peu raconté au travers des événements des épisodes.

Cette rubrique du site est, pour nous, l’occasion de vous raconter ce qui n’est pas ouvertement dit dans la saga et de vous donner un niveau de lecture supplémentaire.

Archives

Nous sommes tous fans des vieux trucs.
On vous propose de redécouvrir les anciens sites de la légende de Xantah et d’Adoprixtoxis.

Armes à Énergie

Là où les armes plus conventionnelles consistent en l’envois de projectiles physiques, les armes à énergies, ou « blasters » génèrent un flux énergétique de haute densité.
Les énergies employées peuvent être à base de photons, comme les lasers, mais aussi de plasma ou toutes autres particules pouvant atteindre une densité suffisante pour causer des dommages.

À l’époque des événements d’Adoprixtoxis cette technologie n’en est qu’à ses débuts, la plupart des armes à énergies étants des dispositifs encombrants pouvant équiper des vaisseaux, des pièces d’infanterie lourdes ou certains robots. Ce n’est qu’environ un siècle plus tard que la miniaturisation de cette technologie permit l’apparition d’armes à énergie dites « de poing » telles que les blasters ou autres pistolasers.

Broken Mirror

C’est le vaisseau du Capitaine Gloomy. C’est aussi la maison du Capitaine Gloomy. Mais c’est aussi le gagne pain de Capitaine Gloomy.

Ancien vaisseau cargo converti en… Rien du tout… Il n’a pas vraiment été modifié… Enfin si… Il a été réparé maintes fois… Mais peut-on parler de modifications du coup ?

Enfin bref… C’est un ancien vaisseau cargo, acheté chez un ferrailleur et retapé par le cousin d’un gars qui a un frère qui connais un type dont le cousin a joué aux cartes avec un ancien compagnon de chambrée du Capitaine Gloomy ce dernier étant à la recherche d’un vaisseau pas cher pour démarrer son affaire.

Voilà.. On voudrait pouvoir en dire plus… Mais non… Vraiment… C’est juste un vaisseau tout pourri.

Par contre, il est bien assuré !

Carrouf

Planète commerciale située dans le système Huh. La moitié de cette planète est recouverte d’un immense centre commercial et l’autre moitié d’un immense parking. Temple de la consommation et du crédit revolving, Carrouf se situe au croisement de plusieurs axes commerciaux majeurs, ce qui a largement contribué à son développement et à en faire The Place To Be pour qui a du pognon à dépenser. On y trouve de tout, des denrées alimentaires au matériel de spatio-navigation en passant par les alcools exotiques et les services sexuels tentaculés.

CGU

La Confédération Galactique Unie, ou CGU, existe depuis des temps immémoriaux et nul ne sait vraiment qui l’a vraiment initiée. Toujours est-il que cette organisation a, depuis tous temps, oeuvré à mettre en relation les civilisations intelligentes de la galaxie.

Lorsqu’un monde identifié atteint un niveau technologique et intellectuel suffisant, la CGU le déclare comme digne et envois des émissaire sur la planète en question afin de réaliser le « Premier Contact ». Ce peuple se voit alors proposé l’accès aux connaissances les plus avancées dans des domaines aussi variés que la médecine ou le voyage interstellaire, et il est invité à siéger en compagnie de tous les autres peuples de la galaxie sur G-Zero la station-capitale.

Il est à noter que, bien évidemment, les intentions de la CGU n’ont généralement rien de purement désintéressé. L’intégration d’un nouveau monde est bien souvent  motivée par des raison marchandes et encouragée par des lobbys. Sachant cela, on se rendra vite compte que les critères technologiques et intellectuels requis pour intégrer la CGU peuvent grandement varier selon les propres intérêts de la Confédération. Tout cela n’est finalement que politique.

Et la politique est un jeu que les Terrien maîtrisent très bien. Pourtant que très récemment intégrée à la CGU (Sur une échelle temporelle galactique), la Terre a su s’imposer au sein de la Confédération au point d’en devenir, en quelque siècle, l’un des mondes les plus influents. Place privilégiée que la petite planète bleue protège jalousement quelqu’en soit le prix.

Etoile Diabolique

C’est la station spatiale du Seigneur Phobizer.

D’un diamètre de plusieurs kilomètres, sa démesure n’a d’égal que l’égo du seigneur zurpien. L’essentiel de son volume est constitué de salle remplie de pilles alcalines montée en série de façon à dégager une énergie considérable capable d’alimenter un générateur de trou noir artificiel.

Lourdement protégée, elle est recouverte de cannons et dispose de plusieurs hangars où sont entreposé nombre de vaisseaux de combats prêts à décoller à tout moment.

Le générateur de trou noir qu’elle abrite convertie l’énergie et (Insérer jargon vaguement scientifique avec des mots comme « positron » ou « singularité » qui font genre qu’on sait de quoi on parle et que ça a l’air super sérieux et documenté) et « paf ! » ça fait un trou noir !

Farra Colt

Attention, les révélations ci-dessous lèvent le voile sur bon nombre de mystères autour de l’intrigue principale de Xantah et développent des points qui n’ont pas encore été abordés dans les épisodes de la série.

[SPOILER] - Cliquez pour afficher
Non mais tu croyais vraiment qu’on allait tout raconter ici ? Bwaaarfha ha ha ha !!! L’autre hé ! Et là je met du texte de remplissage pour te faire croire qu’il y a un gros pavé plein d’infos super importantes sur l’intrigue de Xantah mais en fait c’est juste du bullshit que t’es en train de lire et du coup t’es bien couillonné parce que t’as cru que j’allais révéler des trucs genre de ouf, genre qui est Farra, d’où elle vient et pourquoi elle connait Gloomy et semble savoir tout plein de trucs sur sa quête. Mais NON ! Rien, que d’al, peau d’zob, whalou, nada ! Ha ha ha ! T’es bien niqué hein ? Hein ?!!!

Gloomy (Capitaine)

Gloomy (Capitaine)

Le Capitaine Jean-Claude Gloomy est un ancien pilote des Forces Terriennes de Défense. Tête brûlée, impulsif, insubordonné, et pas très doué, il finira pas être « démobilisé ».
Toujours en quête d’aventure il fondera Gloomission, entreprise de service acceptant toutes sortes de missions (Livraisons, expéditions scientifiques, sauvetages, commissions…).

Il parcourra ainsi la galaxie à bord du Broken Mirror, son vaisseau en compagnie de K.R.O.T.E, un robot garde du corps d’occasion, enchaînant des missions à l’intérêt des plus limités.

C’est à l’occasion d’une mission de sauvetage routinière aux abords d’une lointaine planète qu’il s’entourera du professeur Kellogs, consultant scientifique, de Rebecca Syphilis, une infirmière et de Kevin Toucourt, le fils d’une voisine à qui il avait promit un stage en échange d’un peu de lait un dimanche où il avait très envie de se faire des crêpes.

Golf

Le Golf trouve ses origines sur la planète Terre où il fut inventé par les humains au XIIIe siècle de leur ère primitive et consistait à frapper dans une petite balle pour la mettre dans un trou.

Quelques années après le premier contact et son intégration à la CGU, la Terre exporta son sport aux quatre coins de la galaxie, variant et adaptant les règles en fonction de la topographie et de la gravité des planètes où il était joué.

Mais voilà, le golf, c’était chiant et les média s’en désintéressaient.

C’est lors d’une compétition intergalactique qu’un des joueurs reçu accidentellement une balle dans l’oeil et décéda en direct. Le pic d’audience qui en résultat poussa les organisateur à apporter quelques modifications aux règles du Golf. Il n’était alors plus question de mettre les balles dans un trou mais  bien de viser ses adversaire jusqu’à ce que l’un d’eux s’écroule.

Repopularisé, le golf se lançât dans une course à la performance et les équipements évoluèrent. Les clubs permirent de taper plus fort, les balles devinrent plus pénétrantes et les casquettes plus solides.

Au fil des siècles, les clubs de golfs devinrent des lanceurs automatiques, les casquettes devinrent des protection intégrales, et la diffusion à l’échelle galactique poussa les organisateurs à proposer des parties toujours plus longues avec toujours plus de candidats.

Aujourd’hui, le golf est sans conteste le sport le plus médiatisé et le plus populaire de toute la galaxie. Les règles ont, certes évolué, mais ont su garder leur esprit originel à ceci près que les balles sont maintenant lancée à coup de gros calibre et les trous sont fait dans la tête des adversaires.

S’il est pratiqué dans toute la galaxie, l’attention des amateurs de Golf est, à ce jour, essentiellement tournée vers la planète Green 18 où se déroule la plus grande compétition jamais organisée. Une partie commencée il y a plus de 30ans et continuellement alimentée en nouveaux candidats.

Gonto

Gonto

Gonto est un Géminien appartenant à une caste très ancienne d’êtres cérébralement modifiés, dits « dérivés ».

Afin d’améliorer le potentiel cognitif de certains de leurs congénères, les Géminiens pratiquent une dérivation dans leur cerveau. Le principe est le suivant : Toute pensée ayant de près ou de loin le caractère d’un raisonnement complexe se retrouve dérivée et passe par la zone du cerveau commandant le plaisir. Ainsi, le simple fait de résoudre un problème mathématique peut déclencher une jouissance telle que le sujet se retrouve dépendant de cette sensation et cherche à tout prix à s’occuper les méninges. Cette recherche de stimulation permanente permet aux Géminiens dérivés de développer des capacités cognitives hors du commun pouvant aller jusqu’à l’apparition de facultés télépathiques.

Cette méthode a sans doute donné le jour à quelques-uns des plus grands esprits de la galaxie ait jamais connu, et aux plus rapides éjaculateurs précoces aussi.

Gonto est donc un Géminien dérivé, ce qui en fait le plus intelligent du groupe et comme tous les dérivés, il passe ses nuits à méditer, se documenter et à résoudre des Sudoku. Une activité intensive qui a contraint ses compagnons à insonoriser sa cabine.

Green 18

18e planète du système Green, Green 18 est une petite planète à peine plus grande que la lune terrestre, mais dont la densité est telle que la gravité y est similaire à celle de la Terre.

Cette planète est la plus médiatisée de toute la galaxie car, à sa surface, se déroule le sport le plus populaire de toute la galaxie : Le Golf. Sa surface est donc une immense arène où s’affrontent perpétuellement près d’un million de golfeurs dans des environnements variés allant des pôles glacés aux jungles tropicales.

Grey Lady

Le Grey Lady est un ancien vaisseau de transport de fret militaire modifié. Outre les locaux techniques et le poste de pilotage, il dispose d’une grande baie de chargement, de trois cabines, d’un poste médical, d’une salle commune, d’une kitchenette, de deux capsules de sauvetage, d’un compartiment secret et de plusieurs dispositifs sanitaires adaptés aux morphologies les plus répandues.

On notera également la présence, dans sa baie de chargement, d’un petit chasseur monoplace pouvant être déployé en cas de besoin.

La navigation en est grandement simplifié de part l’Assistant de Navigation Automatique (ANA) installé à bord et ne nécessite donc que des connaissances sommaires en astro-navigation. Toutefois son maniement en mode manuel pourra s’avérer des plus compliqué pour les pilotes les plus inexpérimentés.

Hyperespace

L’hyperespace est une méthode de transport supraluminique permettant le voyage stellaire dans des échelles de temps humaines. En d’autres terme, ça permet de faire des aller-retour Terre-Alderaand dans la journée sans avoir à compter sur son arrière-arrière-petit fils pour payer la carte pokemon trouvée sur LeBonCoin.

Cette technologie consiste à créer une singularité artificielle et localisée, une sorte de distorsion dans l’espace et le temps. A ses débuts, ce principe permit de raccourcir considérablement les distances, et s’il était possible de rallier les coins les plus éloignés de la galaxie en « seulement » quelques jours de navigation, son perfectionnement permet aujourd’hui de faire ce même voyage quasi instantanément. À l’époque des événements de Xantah, on ne parle d’ailleurs plus de voyage en hyperespace mais de « sauts » hyper-spatiaux.

Hypernet

L’hypernet est le moyen de communication le plus répandu dans la galaxie. Utilisant une technologie similaire à celle employée dans le voyage hyper-spatial, il permet des échanges de données quasi instantanés dans les zones couvertes par le réseau. Un merveilleux outils reliant les peuples et les individus en leur donnant accès à des savoirs illimités et à la possibilité de mater des vidéos de tutos beauté vulcains tout en posant sa pèche.

K.R.O.T.E

Il était une fois une jeune start-up prometteuse qui voulait se lancer dans la conception de robots de protection personnelle. Celle-ci développa un concept et fit appel à un financement participatif pour l’aider à créer un premier modèle destiné au marché grand publique tout en faisant du pied à l’industrie militaire.

La campagne fut un succès, deux prototypes furent créés mais leurs conception fut rapidement stoppée faute de moyens suffisants pour l’aboutir complètement. La boite mit la clef sous la porte au bout de seulement un an d’existence et l’ensemble de ses équipements furent saisis dans le cadre d’un recouvrement de dette.

Parmi le bien saisis figurait les prototypes en question. Un premier concept pas vraiment aboutit et complètement buggé ayant pour matricule K.R.O.T.E… et pas mal d’autres chiffres que nous ne prendront pas la peine d’énumérer ici pour des raisons de grosse flemme.

Les robots, ainsi que nombre des fournitures saisies, furent vendu aux enchères, et c’est un jeune entrepreneur fauché du nom de Gloomy qui en fit l’acquisition pour une somme quasi symbolique.

Kannitsh

Originaire de la planète Grrrrmffrrrgrroaarrgfffh, prononçée “Warfia” dans la langue de Gloomy, Kannitsh (Là aussi une approximation phonétique de son vrai nom) appartient à la fière race des Gronffs. Bien qu’il n’y ait aucun lien évolutif existant entre les Gronffs et les chiens de notre bonne vieille Terre, la similitude entre ces deux espèces reste pour le moins troublante. Similitude totalement niée par les habitants de Grrrrmffrrrgrroaarrgfffh pour qui le qualificatif d’”Homme-Chien” est souvent vécu comme le pire des affronts.

Kannitsh est sérieux, raisonnable et doué pour la mécanique. Il a également un talent certain pour attraper la baballe au vol, flairer les écureuils, et se lécher les testicules avec souplesse.

Très jeune, Kannitsh fut recruté dans le CSF (Confederation Space Force) en tant que mécano. Mais très vite, c’est son flair et son instinct de chi…. de Gronff… qui furent mis à profit pour débusquer les ennemis. Lassé par la réalité des conflits Xvarxiaths et de l’odeur de la mort, il déserta. C’est au détour d’une tranchée qu’il tomba sur un autre déserteur à la forte odeur d’urine. Un Xvarxiath du nom de Rosten Bolt.

Depuis, Rosten et Kannitsh parcourent la galaxie dans la clandestinité et vivent de petites affaires plus ou moins légales.

Kellogs

Le Professeur Albert Kellogs fut pendant longtemps considéré par ses pairs comme un des esprits les plus prometteurs de sa génération. Surdoué respecté et touche-à-tout, il signa nombre de publications scientifiques majeures qui ont largement contribué à des avancées spectaculaires dans des domaines aussi variés que l’astrophysique, la planétologie, la xéno-archéologie, la physique quantique, la super-conductivité, l’antigravité et le temps de cuisson des pâtes à la micro-seconde près.

C’est l’étude qu’il mena sur d’anciennes ruines extraterrestres qui jeta un voile d’ombre sur sa carrière prometteuse. Fasciné par ses observations, obsédé par ses découvertes, il publia plusieurs articles décrivant une ancienne civilisation, une planète en dehors de l’espace et du temps, des créatures mythologiques, phénomènes para-normaux et autres mythes de spationautes bourrés.

Critiqué, discrédité, l’homme respecté fut rapidement boudé et écarté de toutes considérations scientifiques. Persuadé d’être dans le vrai, il poursuivi ses recherches, acceptant ça et là des emplois de consultant scientifiques dans le seul et unique but de financer ses expéditions.

Kevin Toucourt

Kevin est… Différent. D’aucuns diraient qu’il est… « Gentil ». Mais la plus part diraient simplement qu’il est con.
En effet, bien qu’âgé de 18 ans, Kevin semble être resté coincé au stade anal de son développement intellectuel. Il est puérile, lent, neuneu et sa compréhension du monde qui l’entoure reste somme toute limitée.

En résulte un enfant dans un corps d’adulte dont la naïveté, bien que parfois attendrissante, aura tôt fait de donner à son entourage l’irrépressible envie de lui cogner la tête entre deux portes de placard (Ne faites pas ça à la maison les enfants).

Inséparable de Teddy, son ours en peluche, c’est en sa compagnie qu’il commença un stage d’observation à bord du Broken Mirror, le vaisseau du Capitaine Gloomy.

Nico & Matt

Nous c’est Nico et Matt, et on est copains depuis à peu près toujours (A deux vaches près…). Et nous sommes les créateurs d’Adoprixtoxis et La Légende De Xantah.

En 2002, fans de François Perusse et inspirés par le tout récent succès du Donjon de Naheulbeuk, nous nous mettons en tête de réaliser une saga spatiales complètement barrée. En quelques minutes, les premières idées sont jetées sur le papier : On suivra un groupe de 6 personnages échoués sur une planète du nom de… Mince comment allions-nous appeler cette planète ? Des lettres sont alors tapées au pif sur un clavier A-D-O-P-R-I-X-T-O-X-I-S… C’est presque imprononçable mais ce n’en est que plus drôle. Adoprixtoxis, la planète mystérieuse était née.

Essentiellements improvisés au micro, bricolés avec du matos des plus basiques, les premiers épisodes sont d’abord partagés aux amis, puis aux amis des amis et finalement lâchés sur internet.
Les années s’écoulent, les épisodes sortent régulièrement, la qualité sonore s’améliore, les scripts sont plus écrits, plus construits. Adoprixtoxis prend corps, se cherche, et fini par trouver son ton, et se bouclera en 18 épisodes après une fin en forme de bouquet final.

Alors que la fin de cette saga se profilait à l’horizon, nous réfléchissions à l’après. Tout doucement, nous avons commencé à poser les base d’une nouvelle histoire, commencé à imaginer de nouveaux lieux et de nouveaux personnages. Et cette idée de mythe de l’Atlantide à la sauce Pirates des Caraïbes mais dans l’Espace qui amena à la création de La Légende De Xantah.

Entre temps, nos vies ont bien changé. En 15 ans, nous sommes passés de « Etudiants, presque voisins, célibataires » à « Employés, pères de famille et séparés par plus de 1500km ». Continuer nos aventures est donc moins facile qu’auparavant et nous prend plus de temps. Mais nous avons à cœur de poursuivre, même si les sorties d’épisodes sont plus espacées.

Phobizer

Le Seigneur Phobizer, est le descendant d’une dynastie millénaire de dictateurs régnants sur la planète Zurp.

Issu de la caste dominante, il fait partie de ces rares Zurpiens à avoir été conçus dans le cadre d’une reproduction sexuée, ce qui en fait l’héritier d’une lignée de sang pur et le digne représentant des effets de la consanguinité.

Rosten Bolt

Rosten est un humain originaire de Gartonku, une ancienne colonie Terrienne qui fut annexée par les Xvarxiath environ 150 ans plus tôt. Sur Gartonku, on n’aime pas trop l’occupant, et on le lui fait sentir dès qu’une occasion se présente. Une rébellion silencieuse mais fortement présente dans les mentalités autochtones.

Recruté de force dans l’armée Xvarxiath, Rosten appris le maniement des armes, le pilotage des vaisseaux, et à bien fermer sa gueule. Mais Rosten est jemenfoutiste, négligé, impulsif, sanguin et insubordonné. Des qualités indispensable pour qui cherche à passer un séjour prolongé au trou.

C’est en plein champ de bataille, lors d’une énième tentative de désertion, qu’il fit la connaissance d’un autre déserteur. Un soldat Gronff de la CSF du nom de Kannitsh.

Depuis, Rosten et Kannitsh parcourent la galaxie dans la clandestinité et vivent de petites affaires plus ou moins légales.

Saïmons

Nombreux sont ceux à penser que Saïmons est le bras droit de la Générale Toxine, mais il n’en est rien.
Enfant, Saïmons fut abandonné puis recueilli par une famille de Glaputiens. Mais un jour, alors que cette famille décida de partir en vacance dans un club n’acceptant pas les humains, ils l’abandonnèrent dans un refuge.

La générale Toxine cherchant à faire l’acquisition d’un individu d’une espèce inférieure pour lui tenir compagnie, adopta Saïmons, l’emmenant avec elle lors de ses déplacements et autres campagnes militaires Xvarxiathes.

Saïmons, reconnaissant se pris d’une profonde affection pour l’Achatt et appris sa langue à son contacte et bien qu’il lui soit physiologiquement impossible de la parler, il se montra d’une intelligence suffisante pour que Toxine fasse de lui son interprète attitré.

De là est né une relation quasi symbiotique, Saïmons et la Générale Toxine étant considérés par beaucoup comme une seule et même entité.

Série Audio, c’est quoi ?

A remplir 🙂

Syphilis

La médecine alternative n’est pas toujours vue d’un bon œil par les grandes instances scientifique. Et c’est sans doute la raison pour laquelle certains vont jusqu’à dire que Mlle Rebecca Syphilis n’est pas une « vraie » infirmière.

Rebecca est pourtant diplômée de la grande école de Synthologie, mais certaines sommités scientifiques s’interrogent encore quand à la fiabilité des doctrines enseignées dans cet établissement et donc de la crédibilité des connaissances médicales des étudiants qui en sortent.

Il faut avouer que prôner l’usage du Synthol pour traiter à peu près toutes les maladies connues a de quoi laisser perplexe.

Quoi qu’il en soit, Rebecca Syphilis a le mot « Infirmière » marqué noir sur blanc sur son CV et cela sembla suffire au Capitaine Gloomy lorsque celui-ci pris la décision de l’engager dans le cadre d’une mission de sauvetage à proximité de la planète Adoprixtoxis.

Toxine

La Générale Toxine est une Achatt originaire de la planète Ronronnia. Recrutée et formée par l’armée Xvarxiath alors qu’elle n’était encore qu’un Achatton, elle démontra rapidement dès prédispositions à la stratégie martiale, au leadership et aux mordillement de main qui fait un peu mal mais pas trop quand même.

Douée, Toxine fit ses classes avec brio et grimpa rapidement les échelons de la hiérarchie militaire. Mais c’est ses méthodes sournoises et son esprit belliqueux qui attira l’attention sur elle du Maître Suprême Xvarxiath qui en fit son bras droit. Depuis Toxine ne prend ses ordre qu’auprès de Xvarx lui-même et est en charge des dossiers les plus sensibles et secrets.

Xvarxiaths

254 ans avant les événements de La Légende de Xantah, la galaxie se retrouva divisée suite au vote d’un décret interdisant l’usage de certaines bactéries dans la fabrication de fromages putride. Une cause anecdotique mais qui servit les propos de certains politiques populistes pour alimenter la grogne grandissante de systèmes se sentant déjà lésés par le pouvoir en place.

Ces systèmes se réunirent autour d’un leader contestataire, firent sécession, proclamèrent leur indépendance et s’allièrent sous la forme d’une toute nouvelle coalition.

Pour la première fois depuis plusieurs milliers d’années, la galaxie se retrouva divisée en deux blocs. Mais la CGU resta pendant longtemps encore la seule grande puissance galactique.

Mais ces événements impactèrent gravement l’économie des deux blocs. Les plus petits systèmes se retrouvèrent rapidement endettés et à la merci des marchés financiers.

Dans ce contexte tendu, un richissime homme d’affaire du nom de Xvarx tira son épingle du jeu et parvint à peu à peu à racheter les dettes des planètes en difficultés, s’octroyant au passage les pleins pouvoirs sur celles-ci. Et c’est donc dans la légalité la plus totale qu’il s’appropria aussi bien des planètes de la coalition que des systèmes de la CGU en difficulté, transformant petit à petit son empire financier en une toute nouvelle puissance galactique Xvarxiath.

Appliquant ses méthodes d’homme d’affaire dans la gestion des ressources matérielles et « humaines » de chaque planète, il instaura un nouvel ordre axé sur le travail, la productivité et l’assertivité de chaque citoyen au service de son « projet ».

Une armée Xvarxiath fut créé dans le but de maintenir l’ordre et « protéger » les citoyens des sauvageons osant contester la doctrine managériale en place.

La CGU tenta d’endiguer la progression des Xvarxiath dans la galaxie et gela toutes les transactions entre elle et les systèmes déjà conquis. S’en suivi une courte guerre militarisée qui résultat en un cessé le feu et un « No Man Space » à la frontière entre les deux blocs.

Zluglu

Zluglu est un Zurpien de la planète Zurp et c’est à peu près tout ce qui devrait le définir car, aux yeux de la galaxie et même des siens, Zluglu n’est rien de plus qu’un Zurpien parmi les Zurpiens, un numéro, le 103.683.

Mais tenu éloigné des siens sur une trop longue période alors qu’il effectuait une mission de surveillance sur Adoprixtoxis, Zluglu a commencé à développer une personnalité, une forme d’individualisme et un désir d’émancipation qui en ont fait un traître à sa race.

Zurpiens

Les Zurpiens viennent de la planète Zurp, et ont la particularité de tous se ressembler, et pour cause, ils ne se reproduisent que par clonage.

En effet, suite à la prise de pouvoir de la dynastie millénaire dont est issu le Seigneur Phobizer, et afin de maintenir un contrôle total sur la population et sa soumission, toute reproduction sexuée fut interdite et une nouvelle génération de Zurpiens clonés vit le jour.

Les clones furent génétiquement conçus pour être dociles, serviables et dénué de toute personnalité et pour effacer toute trace d’individualité ils se virent attribué un matricule en guise de nom.